PHASE DE CONCEPTION

Ce projet est issu de la volonté de la ville d’Aberdeen à se former une vision urbaine pour les vingt prochaines années. Le projet est en partenariat avec un comité de la ville nommé Shaping Aberdeen qui s’occupe de la stratégie de développement d’Aberdeen. BDP, une firme d’architectes et d’ingénieurs, a eu le mandat de produire un plan directeur pour la ville par un processus collaboratif interdisciplinaire, impliquant la communauté locale. De plus, la ville travaille avec plusieurs autres partenaires, donc Aberdeen Inspired, un comité qui représente quelque 700 entreprises  locales. Le plan directeur qui comprend l'ensemble des quartiers centraux est divisé sous sept aires d'interventions.

Aberdeen est reconnu internationalement pour être une ville de granite. Cette distinction matérielle lui confère un certain prestige représente un symbole de durabilité, comme si cette ville était figée dans le temps. Le granite de couleur grise qu’on retrouve sur les façades des bâtiments contribue à l’homogénéité de l’architecture d’Aberdeen. Le vert de ses jardins anglais ponctue le paysage des quartiers centraux historiques. Cette pérennité architecturale témoigne aussi de la richesse de la ville, un centre économique écossais important dû à son industrie pétrolière, mais aussi aux nombreuses entreprises qui se démarquent aux plans scientifiques et technologiques. Étonnamment, l’échelle de la ville est assez modeste ; l’étalement urbain y est contrôlé et l’on n’y retrouve pas de ces gratte-ciels de verre comme dans la majorité des centres urbains occidentaux. Le Plan Masse conçu par BDP en collaboration avec la Ville d’Aberdeen se veut un moyen d’atteindre le plein potentiel économique de la ville, par des investissements dans les infrastructures ainsi qu’en favorisant l’industrie touristique. Comme on le verra, l’enjeu de la mobilité, particulièrement du piéton et du cycliste, est primordial pour les concepteurs et pour les citoyens. Cette nouvelle vision que prend Aberdeen se produit en réaction au délaissement des énergies fossiles et témoigne d’une volonté de passer graduellement vers une économie plus verte. L’avenir du secteur pétrolier étant difficile à prévoir, Aberdeen choisit d’investir davantage dans les énergies renouvelables. Cette stratégie se veut aussi un moyen d'augmenter la résilience de la ville ; une ville moins affectée par les perturbations et les fluctuations économiques et environnementales.

La nouvelle stratégie de développement d’Aberdeen des vingt prochaines années prend la forme d’une série de projets de moyennes et grosses envergures qui sont réparties sous 7 aires d’intervention. Le plan directeur comprend la description de la vision globale de la ville, ainsi que 5 annexes qui établissent les intervenants et leur rôle, le plan de mobilité de la ville, le plan de livraison, l’analyse de rentabilité ainsi que la structure de livraison. L’intention du plan directeur est de créer un avenir inclusif, dynamique et durable pour Aberdeen City et Shire.

Les limites du plan directeur de BDP équivalent grosso modo aux limites du centre-ville d’Aberdeen à l'exception de l’extrémité sud qui englobe les berges de la rivière Dee. L’Union Street qui représente l’axe est-ouest le plus important est plus ou moins bien intégrée au tissu par le fait qu’il est surélevé. L’Union Street est aussi à la fois un pôle commercial important et une barrière urbaine. La plupart des interventions du plan directeur se concentrent donc sur cet axe. On juge aussi qu’il faut favoriser les connexions nord-sud afin d’améliorer la perméabilité du tissu. Aux limites du centre-ville, des zones de développements sont prévues entre les rivières Dee et Denburn ainsi qu’une redéfinition fonctionnelle du zonage qui a but d’enlever l’industrie sur les berges de la rivière Dee. La stratégie du plan directeur prend la forme de 49 interventions de modalités différentes réparties sous les thématiques de l’économie (energy and more), la communauté (a city for people), l’environnement (light of the north) et les infrastructures (the connected city), approuvés par la population.

Huit enjeux

49 interventions sous 4 thèmes

PLAN DE MOBILITÉ

Selon la firme BDP mandatée pour faire le plan directeur, la prédominance de l’automobile dans les quartiers centraux nuit à la qualité des espaces publics et à aux attraits des voies importantes. La stratégie de mise en valeur de l’espace public Light of the North vise à favoriser l’utilisation du centre-ville à tout temps de la journée ainsi qu’à proposer une expérience distinctive du domaine public. Le concept "Lumière du nord" fait allusion aux étoiles comme guides maritimes. Le plan directeur d’Aberdeen propose de voir la distribution des places publiques dans la ville comme une constellation d’étoiles et de tirer avantage du microclimat d’Aberdeen plutôt que de le voir comme un poids lourd. On mentionne aussi une opportunité de voir l’espace public de qualité comme un moyen de favoriser l’économie et la culture locale. Tout en s’inspirant des caractéristiques des villes géorgienne et médiévale, Aberdeen veut être une ville plus contemporaine et dynamique. La mise en lumière du patrimoine bâti et immatériel permet de créer des repères à tout temps de la journée dans l’espace public. Les déplacements se font difficilement dans les quartiers centraux par un bon nombre de barrières urbaines naturelles et artificielles ainsi que par des mega îlots industriels qui empêchent, eux aussi, le piéton à se déplacer aisément ainsi qu'à se repérer.

BARRIÈRES URBAINES

Dans les directions que prend Aberdeen, on note le fait de traiter les voies principales moins comme des voies de circulation automobile et plus comme des espaces publics polyvalents. Le plan directeur place le piéton au coeur du processus de design et tente de diminuer cette dépendance à l’automobile. L’amélioration des infrastructures pour le transport en commun ainsi qu’un réseau cyclable plus généreux permet de réduire la dépendance à l’automobile. Bentley décrit la qualité de la perméabilité comme étant «the number of alternative ways through an environment» (Bentley, p.10). En ce sens, la restructuration du Denburn Valley permet d’augmenter la perméabilité du tissu par la subdivision de l’îlot du Denburn Health Center permettant de créer un nouveau lien viaire et d'accroître la perméabilité visuelle. L’amélioration de la connectivité des espaces publics se fait en facilitant la circulation piétonne et cycliste par l’extension du réseau actuel et par l’élargissement des trottoirs sur certains axes stratégiques tels que les rues Belmont et Merchant Quarter.

Walking and cycling are the most common forms of individual transport. Low cost, non-polluting, space-giving, and requiring no other fuel than a person’s most recent meal, these options are the most appropriate for short trips. In addition to the economic and environmental benefits brought by fostering cycling and walking, quality of life improves in a city that welcomes people. not just cars.

(Kemp, 2007, p. 223)

MOBILITÉ DURABLE

Voies piétonnes actuelles
Voies piétonnes actuelles

Voies piétonnes proposées
Voies piétonnes proposées

Voies piétonnes actuelles
Voies piétonnes actuelles

1/2

BARRIÈRES, PARCOURS REPÈRES ET NOEUDS 

EXEMPLE DE BENTLEY

SUR L'INTELLIGIBILITÉ

Dans le cadre du cours ARC-6033 Design Urbain : concepts et méthodes

Par Vincent Bélanger, Sarah Righi et Tatiana Valter